You are currently viewing Infos française: Bruxelles aux mains des lobbies
Informations francaise Electricite vers de nouveaux tarifs avant la fin

Infos française: Bruxelles aux mains des lobbies

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Europe:
Informations-francaise-Electricite-vers-de-nouveaux-tarifs-avant-la-fin

La police belge, qui « soupçonne un pays du Golfe d’influencer les décisions économiques et politiques du Parlement européen », a arrêté cinq personnes, dont le vice-président, Eval Kaili.

Cinq interpellations et 16 perquisitions ont été effectuées vendredi 9 décembre 2022 à Bruxelles, dans le cadre d’une vaste enquête anti-corruption. Selon le journal belge Le Soir, la vice-présidente du Parlement européen, Eva Kaili, ancienne eurodéputée et chef de la Confédération syndicale internationale (CSI) sont soupçonnés d’avoir reçu des faveurs du Qatar. L’affaire a éclaté en pleine coupe du monde de football au Qatar.

Opération mains propres

L’enquête a été ouverte mi-juillet 2022 par la justice belge sur des soupçons d’opérations de corruption et de blanchiment d’argent au sein du Parlement européen. Une véritable organisation criminelle soupçonnée d’ingérence dans la politique européenne.
Toujours selon Le Soir, « l’enquête très sensible, coordonnée par le parquet fédéral, est menée par le juge Michel Claise, spécialisé dans les affaires financières. Les missions d’enquête sont exercées dans la plus grande discrétion depuis plus de quatre mois par l’Office central pour la répression de la corruption (OCRC) », qui mène une opération mains propres comme celle des années 1970 et 1980, notamment en Italie. .
Parmi les personnes arrêtées figurent un député européen socialiste grec Eva Kailivice-président du Parlement, et quatre hommes, tous de nationalité italienne, dont le compagnon d’Eva Kaili, Francesco Giorgi (assistant parlementaire), dirigeant syndical italien Luca Visentini Secrétaire général de la Confédération syndicale internationale (CSI), une organisation qui compte 200 millions de membres dans le monde, l’ancien député européen italien Pier-Antonio Panzeri, qui présidait à l’époque la sous-commission des droits de l’homme du Parlement. C’est à son domicile que les enquêteurs ont retrouvé la somme de 600 000 euros en espèces.

La question des droits de l’homme

L’enquête n’en est qu’à ses débuts car la police n’a pas encore exploité tout le matériel informatique saisi lors des nombreuses perquisitions. Mais on sait déjà que le Qatar est soupçonné d’avoir voulu influencer les décisions prises par les institutions européennes, notamment en matière de droits de l’homme.
Réunis à partir de lundi à Strasbourg, les eurodéputés devaient valider l’ouverture de discussions entre le Parlement européen et les Etats membres de l’UE pour finaliser un texte facilitant le régime des visas pour les voyageurs en provenance du Qatar et du Koweït.

Bruxelles : un nid de lobbyistes

Combien y a-t-il de lobbyistes à Bruxelles ? A ce jour, 12 489 organisations sont répertoriées dans le « European Transparency Register », ce qui signifie qu’il y a près de 50 000 personnes faisant du lobbying auprès de l’UE, dont environ 24 000 personnes travaillant à temps plein et 1 500 ayant accès au Parlement. Mais l’organisation non gouvernementale Transparency International estime qu’il y a environ 26.500 lobbyistes régulièrement présents à Bruxelles

Ouvrages sur le même sujet:

Histoire des États-Unis d’Amérique/L’occupation européenne.,Référence litéraire.

Photographie/Fabricants/Gaumont.,sur ce lien la fiche de présentation. A emprunter en bibliothèque.