You are currently viewing Infos socialisme: « Proche », amis trop proches
Infos socialisme Proche amis trop proches

Infos socialisme: « Proche », amis trop proches

Infos-socialisme-Proche-amis-trop-proches

Après son premier film « Girl », le jeune cinéaste belge Lukas Dhont a reçu le Grand Prix du Festival de Cannes pour ce drame sensible et intense.

Lukas Dhont a trouvé sa voie, il fait "films intimes et personnels".
Lukas Dhont a trouvé sa voie, il réalise des « films intimes et personnels ».

Racontant la douloureuse histoire d’un jeune garçon en transition sexuelle, qui ne ménage pas ses efforts pour devenir danseur, Lukas Dhont a remporté la Caméra d’Or (attribuée à un premier film) à Cannes pour « Girl ». Pour son deuxième long métrage, « Close » (sorti le 1er novembre), le jeune cinéaste belge a reçu un Grand Prix au Festival de Cannes (ex-aequo avec « Des stars à midi » de Claire Denis). Ce film tendre et touchant, qui a également été présenté au Festival de Deauville et qui représentera la Belgique aux prochains Oscars, parle à nouveau de l’adolescence et de l’identité sexuelle.

Dans cette histoire d’amitié, Léo et Rémi sont deux amis inséparables, 13 ans, un blond et un brun, deux visages angéliques. Ils ont l’habitude de se retrouver sur la route à vélo, de dormir chez l’autre, de passer tout leur temps libre ensemble, de tout partager, surtout des jeux et des histoires d’enfants qu’ils sont encore un peu. Plus que de meilleurs amis, ces garçons délicats sont comme des frères. Une proximité, une complicité, qui faisait parler les gens à leur entrée au collège ; non, ils n’étaient pas ensemble, devaient-ils rassurer les curieux.

Se « décoller » l’un de l’autre

Le regard inquisiteur des autres les incite à essayer de se « décoller », à cesser d’être tout le temps ensemble, à se faire d’autres amis, à modifier leur comportement. L’inévitable rivalité les poussera même jusqu’à l’affrontement physique. Léo, qui travaille déjà dur dans les champs de fleurs avec sa famille, choisit de s’endurcir encore plus en pratiquant le hockey sur glace, un sport viril, brutal et froid. Tout bascule un jour lors d’un voyage scolaire à la mer, lorsque Rémi est déclaré absent.

« Close » est l’histoire d’amis très proches, trop proches, filmés de très près par Lukas Dhont, avec des plans serrés sur les visages, notamment ceux des deux formidables jeunes acteurs, Eden Dambrine et Gustav De Waele, et du profondément mères émouvantes, joué par Léa Drucker et Emilie Dequenne. Cinéaste de l’adolescence, il évoque la difficulté d’être soi à cet âge, de vivre une amitié, un amour, la confusion, l’ennui, la fragilité et la perte de l’innocence. Lukas Dhont a trouvé sa voie, il réalise des « films intimes et personnels », des drames sensibles et intenses, faits de chagrin contenu et d’immense douleur.

Patrick TARDIT

« Close », un film de Lukas Dhont, avec Eden Dambrine et Gustav De Waele (sortie le 1er novembre).

Parutions sur le même objet:

Histoire de la France médiévale.,Infos sur l’ouvrage.

Mai 68, la France paralysée.,Redirection vers la description complète.